Menu

CONSEILS POUR RÉUSSIR VOS PRONOSTICS SUR LE TENNIS

A défaut de pouvoir vous aider à travers les pronos de la quinzaine (dont le nom est d’ailleurs pleinement inspirés des grand chelem qu’on appelle aussi “Quinzaine” dans le tennis) dans lequel nous investissons une bonne partie de notre temps, notre énergie et surtout notre expérience...
Nous voulons transmettre aux parieurs, qui ont la volonté de professionnaliser leurs analyses et de prendre au sérieux le pari sportif !

C’est à travers ce blog et des articles en tout genre que nous transmettons les informations issues de notre expérience d’abord dans le pari sportif, et enfin dans le pronostic sportif.

Aujourd’hui c’est au sujet du tennis que nous vous donnons tous nos conseils.
Avant tout, il faut que vous sachiez que le tennis est le sport le plus piège que l’on puisse jouer car on se laisse vite avoir par la multitude des paris que proposent les bookmakers pendant les tournois d’ampleur, en effet ce genre d’événements sportifs (tels que la coupe du monde ou la ligue des champions dans le foot, les playoffs en Baskets…) sont des opportunités pour les sites de paris sportifs de voir naitre de nouveaux joueurs, mais plus encore de nouveaux membres déposants sur leurs sites…

Ensuite, et probablement la raison pour laquelle ce sport est un piège, on croit que limiter les combinaisons possibles augmente nos chances de gain (inversement au foot ou chaque match présente trois possibilités différentes) mais c’est tout le contraire car cela nous pousse à des conclusions plus hâtives et précipitées sur la base des côtes que nous proposent les sites, règle n°1 du pari sportif, NE PAS SE FIER AUX CÔTES dans ses choix !

LE SPORT TYPIQUE DU PARI SPORTIF

L’avantage du tennis pour le parieur, c’est que ça ne s’arrête jamais !

Vous pouvez vous connecter sur votre application de pari en ligne à n’importe quel moment de l’année que vous trouverez des matchs sur lesquels jouer pour un circuit qui ne change finalement que très peu dans l’année, chaque joueur s’accordant des périodes de pauses à des moments différents.

Contrairement au foot où certes, vous trouverez des matchs toute l’année mais pendant les périodes de trêves Européennes les matchs d’autres championnats ne sont pas toujours côtés, ou bien il est difficile de formuler des analyses précises sur ces championnats très peu médiatisés.

Cette analyse participe de la mise en garde précédente, on serait tentés de toujours jouer sur le tennis, mais quand on vous dit qu’il s’agit d’un sport de surprise, il faut bien le croire parce que les paramètres entrants en jeu sont nombreux.

Au delà d’être un sport de surprise, il y a souvent énormément de paramètres qui font le pronostic, paramètres auxquels nous n’avons pas immédiatement accès par les médias traditionnels qui priorisent l’actualité foot, basket ou tout autre sport qui fait la figure de la France… Alors que les tennismen Français, malgré la récente Coupe Davis, ne sont que peu médiatisés....

ANALYSER LES COTES

Choisir les bonnes cotes quand on est parieurs sportif est bien sûr primordial, mais ça l’est encore plus quand on joue sur des sports individuels, comme dans notre cas, pour le tennis.

Dans le tennis, il est d’autant plus difficile d’analyser les côtes que les joueurs font beaucoup de matchs, et qu’au final, il n’y a toujours qu’un seul vainqueur qui joue contre l’adversaire, lui-même, mais jamais contre le temps.

Il y a beaucoup de critères qui rentrent en jeu, explicables et compréhensibles pour la plupart, mais souvent très différents des critères qu’on pourrait allouer au pronostic d’une équipe de foot.

Parmi ces critères :

- Il s’agit d’un sport individuel

- Le tennis est un sport de mindset, à tel point qu’une étude montre que sur 1 heure de jeu officielle, il n’y a en moyenne que 6 minutes d’échanges effectifs. Les joueurs peuvent changer rapidement d’état d’esprit, et gagner ce qu’on appelle le « momentum » du match

- L’état de forme ne se juge pas aux quelques semaines précédentes mais plutôt au tournoi précédent sur la surface en plus des confrontations précédentes ressemblantes car messieurs, la beauté de ce sport réside dans la variété de ses représentants...

- Les surfaces et les types d’adversaires sont variables

- Les confrontations précédentes entre deux joueurs sont rares tout comme les systèmes de jeu, évolutifs chaque année en fonction des objectifs des joueurs
(Exemple : Federer s’est entrainé au service volée à l’hiver 2015 pour limiter les échanges dans le Wimbledon 2016, une manière pour lui d’assumer le temps qui passe, de déstabiliser ses adversaires dans ses futurs affrontement sur herbe… Et ceci n’est qu’un mince exemple, représentatif, mais mince parmi tous les exemples de variations de jeu)

Au final, il s’agit surtout d’analyser les côtes d’un oeil « hebdomadaire » contrairement à d’autres sports, mais plus encore d’intégrer un tas de paramètres valables pour d’autres sports, mais peu pour le tennis, que nous détaillons dans le reste de l’article.

DANS LES PARIS, LA QUALITÉ VAUT MIEUX QUE LA QUANTITÉ

En matière de paris, mieux vaut moins mais mieux.

Lors d'un tournoi de tennis, le Book propose beaucoup de matchs entre les doubles et les simples. Un amateur de tennis verra défiler beaucoup de joueurs qu'il connaît et sera tenté de miser sur plusieurs matchs, souvent trop.

Vous vous baladez sur votre application, vous voyez beaucoup de matchs et vous ne savez généralement pas sur lesquels miser en ne vous basant finalement plus que sur les côtes aguichantes des premiers tours de grands tournois…

Il faut donc savoir faire attention et se limiter dans ses paris d'un point de vue « quantité ».

FAIRE QUELQUES TENTATIVES DE MISES A BLANC

Les premiers jours de tournois sont toujours pleins de surprises car nous n’avons pas la mesure des joueurs sur la surface, le tournoi, mais seulement leur état de forme actuel…

Le premier conseil qu’on peut donner aux joueurs, c’est de faire quelques tentatives à blanc pendant les premières semaines de chaque tournoi. Ça peut paraître d’une difficulté insurmontable pour certain d’entre vous et c’est pourtant les conseils qu’on vous donne.

L’ATP et le WTA organisent respectivement 62 et 65 tournois / an, soit plus d’un par semaine, avec pour chacun un minimum de 31 matchs. Si vous nous dites que vous ne pouvez pas vous empêcher de jouer chaque jour et même en début de tournoi, alors il vaut mieux arrêter avant même de commencer…

Quel que soit votre système de gestion de Bankroll, profitez des lundis pour miser peu et attendre de voir le comportement des favoris de tournoi, la forme des outsiders, les résultats des premiers matchs, à qui profite le mieux les conditions de jeu… En bref, des caractéristiques qui vont vous aider à jouer pour la suite !

Les chiffres le montrent, rien ne vous empêche de jouer chaque jour, mais en ce qui concerne le tennis, on oublie le lundi, c’est bien trop risqué pour être considérer comme safe. Si vous ne pouvez résister, on vous conseilles quelques légères mises et tentatives mais surtout d’éviter les All-in hasardeux sur des matchs dont on maîtrise très peu les circonstances.

L'ANALYSE DES MATCHS

Bien analyser un match de tennis dépend de plusieurs facteurs déterminants :

LA PÉRIODE DE L'ANNÉE

En effet, certains joueurs commencent leur saison plus tôt que d'autres ou enchaînent plus de tournois.
La fatigue ne se ressent donc pas au même moment et l'état de fraîcheur du joueur prime parfois sur le classement de l’adversaire et autres caractéristiques qui se prêtent à des analyses bâclées telles que “l’un est 163e, l’autre est 34e au classement ATP…”

Ainsi veuillez faire attention à bien prendre en compte ces paramètres. Les retours de blessure sont aussi à prendre en compte.
En effet, un joueur absent pendant un long moment des terrains, pour telle ou telle blessure sera forcément en manque de repères.
Il peut être intéressant de parier contre des joueurs quand la blessure qui les a éloigné des terrains touche une partie du corps très sollicitée par leur style de jeu. Étant donné le caractère « chargé » d’une saison de tennis pour un joueur de l’ATP ou une joueuse WTA, la période peut être un facteur déterminant.

LA SURFACE

La surface du court est une donnée très importante puisque les joueurs ont souvent une surface de prédilection et parfois même se spécialisent.

Il faut donc toujours rester vigilants et ne pas laisser place à des analyses bâclées car ces changements de surface enregistrent des modifications de cotes parfois intéressantes

LE TYPE DE JOUEURS

Lors de face à face, les joueurs essaient toujours de mettre leur jeu en place et de trouver la meilleure stratégie possible pour s'imposer. Or, certains joueurs ont des jeux qui « pourrissent » celui de l'adversaire.

En d'autres termes, certains joueurs pratiquent un jeu qui ne permet pas à l'adversaire de rentrer dans sa zone. On peut donc assister à des surprises avec des joueurs n'arrivant pas à s'adapter.

Il faut donc toujours y prêter attention. Pour cela vous pouvez consulter l'historique de leurs confrontations, suivant les surfaces, les périodes. Cela donne souvent de précieuses informations.

Les joueurs faisant déjouer certains adversaires en particulier, sont considérés comme des « bêtes noires », concept d’autant plus vérifiable au tennis qu’il s’agit d’un un contre un, contrairement au foot ou au basket ou les systèmes de jeux s’adaptent d’un adversaire à l’autre, tout comme au court des saisons.

LES ENJEUX DANS LES PARIS SPORTIF

Les joueurs ayant obtenus de bons résultats l'année précédente sont dans « l'obligation » de récidiver dans le tournoi sous peine de rétrograder au classement.

Nous vous rappelons qu'au début d'une semaine, l'ATP retire les points acquis par les joueurs lors de l'année passée et que pour ne pas rétrograder, ils doivent à nouveau obtenir de bons résultats.

Par exemple, un joueur qui gagne un tournoi doté de 500 points et joue la finale l'année d'après pour gagner 300 points, perdra 200 points au classement. A cela ajoutons aussi le fait que sur certains matchs se joue directement un gain de place. Tous ces paramètres sont donc à prendre en considération.

IDENTIFIER LES PARIS ANNEXES

Il existe plusieurs façons de miser. Vous pouvez simplement miser sur un joueur lors d'une rencontre mais ce n'est pas la seule solution. En effet beaucoup de types de paris existent et sont parfois plus intéressants au niveau des cotes.

- Le vainqueur avec un handicap de jeux ou de set.

- L’under/over du nombre de jeux disputés.

- Le nombre de sets disputés

- Le vainqueur final d'un tournoi

Ces systèmes de jeux peuvent s’avérer tout d’abord intéressant post-analyse de matchs, expliquons nous : Lorsque vous analysez un match, vous analysez globalement le résultat, mais on passe très souvent à côté du scénario qui semble plus simple à pronostiquer surtout que ce sont des paris très peu joués, et donc des côtes volontairement écartées par les bookmakers qui se concentrent généralement sur les variations de côtes des paris les plus joués sur leurs sites.

On vous conseille donc de vous orienter vers ce type de pari qui peuvent, dans certaines rencontres, être plus intéressants que les paris principalement présentés par les sites de pari en ligne.

LE SPORT DES SURPRISES

Le tennis est typiquement le sport de toutes les surprises, mais tout particulièrement parce qu’il y a énormément de matchs. Globalement, plus vous multipliez les confrontations, plus vous laissez la porte ouverte à des surprises, plus encore dans un sport qui n’offre que deux seules possibilités pour les joueurs, la victoire ou la défaite, en comparaisons aux saisons de football ou de basket.

Au final, le tennis est un très bon sport pour les pronostiqueurs comme pour les parieurs en général car il présente énormément de confrontations au cours d'une année, mais il comporte son lot de surprise et d'innatendu, raison pour laquelle il faut absolument rester patient et attendre d'avoir une expertise suffisante et surtout une bonne compréhension des paramètres dont dépend l'issue d'un match !