Menu

LES SECRETS DE LA GESTION DE BANKROLL, ON VOUS PRÉSENTE TROIS MÉTHODES DIFFÉRENTES

La Bankroll est le capital de départ dans les paris sportifs. Elle permet de connaître après plusieurs paris les différents gains et pertes en fonction de l'investissement de base qu’on décide de consacrer au jeu.

LE BON PARIEUR, GESTIONNAIRE DANS L'ÂME

Il y a deux éléments qui feront de vous un bon parieur à long terme :

- La première est la capacité à comprendre la valeur d’une côte qui est proposée par un bookmaker, la majorité des parieurs débutants se laissent guidés dans leur paris par l’attrait de la côte, qui est en fait le résultat d’un long travail d’analyse pour un bookmaker qui l’aborde avec le seul objectif de vous la faire jouer.

Vous trouverez d’ailleurs de précieuses informations sur la manière dont sont faites les côtes dans cet article :

Les principes de bases à connaître sur les côtes

- La deuxième et c’est le sujet de cet article, c’est la manière de gérer sa bankroll. On commencera par dire dans cet article que quel que soit l’option que vous choisirez, vous aurez raison, à condition de vous y tenir !

Définir un capital initial permet de poser tes limites de jeu ! C’est un peu ton plafond maximum à ne pas dépasser.
Si tu dépasses ta Bankroll tu seras contraint d'arrêter de jouer, et ceci généralement à cause d'une côte ou d'un match que "tu sentais bien" mais qui reste tout de même pas prévisible à 100% et sur lequel tu as misé tout ton capital.

Le premier conseil et toujours le plus important, n’utilisez que l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre. La première qualité d’un parieur vainqueur, c’est celle d’être en capacité de s’auto-limiter.

COMMENT DÉTERMINER SA BANKROLL?

Ce montant n'est pas forcément évident à déterminer, tout du moins au départ.

Une fois lancé dans le bain, et surtout si la Bankroll est amenée à grossir, ce montant correspondra un peu plus à la réalité (c'est à dire au capital réellement disponible pour parier, on sait tous qu’on est capable de tout pour se réserver un capital de jeu)…

Notre conseil est aussi d’avoir une bankroll assez conséquente pour pallier au cas de séries perdantes qui arrivent inévitablement, quelle que soit la qualité de vos pronos !

Bien sûr, celle-ci doit être adaptée à vos ressources financières parce que se mettre en danger financier pour jouer ne fera que baisser la qualité de vos pronos.
Paradoxalement, les parieurs qui tirent profit des paris sportifs (et ils sont peu nombreux) sont ceux qui disposent d’une BK importante à la base…

LES ASTUCES POUR BIEN DÉMARRER LES PARIS

SÉPARER SA BANKROLL ENTRE PLUSIEURS BOOKMAKERS

Vous devez absolument placer votre Bankroll chez plusieurs bookmakers (on en conseille au minimum 5) afin de bénéficier des meilleures cotes disponibles sur le marché !

En effet, Il arrive souvent de trouver des côtes variables entre les différents bookmakers, allant parfois jusqu’à 0.20 points de différence. Quand vous commencez à jouer beaucoup (et intelligemment), il se peut que vous arriviez à quelques 500 à 600 paris / an, ce qui peut représenter un manque à gagner considérable !

Les sites de paris sportifs analysent de façon différente leurs probabilités et surtout se tiennent informés à la seconde près des différents éléments propres aux matchs (joueurs absents, blessures de dernière minute, problème dans le vestiaire entre autres…)
Au final, chaque Bookmaker appréhende les sports de manière différente.

PROFITER DES BONUS DE BIENVENUE

La meilleure astuce pour construire sa Bankroll est celle de profiter des bonus de bienvenues des sites en ligne, en tout et pour tout, vous avez l’occasion de gagner quelques centaines d’euros sans vraiment prendre de risques.

Ceci-dit, les sites de paris font profiter de leurs bonus généralement lors des grands événements, hormis quelques uns qui en font aujourd’hui leur axe principal de communication… Intéressant de s’en servir !

CONNAÎTRE SES TEMPS FORTS / TEMPS FAIBLE DE JOUEUR

Dernière astuce qui sera valable sur toute votre carrière de parieur : La principale force d'un parieur n'est pas de bien pronostiquer (même si c'est indispensable) mais de savoir s'abstenir quand il le faut... C'est à dire quand il n'y a aucune valeur.

Dans certaines périodes moins riches en événements (trêves hivernale, estivale ou encore internationales), le choix est limité et il ne faut pas tomber dans le piège de parier à tout prix. En dehors de ces périodes, il est cependant rare de ne pas avoir de value.

Sur un week-end « en pleine saison » des centaines de matchs vont se jouer et les bookmakers vont forcément sur-évaluer ou sous-évaluer certains protagonistes.

GESTION DE BANKROLL, POUR LAQUELLE OPTER?

Il existe plusieurs options de gestion de Bankroll dans le pari sportif, certaines plus agressives que d’autres, et dépendantes pour la plupart du montant du capital investi, Vous trouverez sur notre blog un article pour chacune de ces options de gestion, vous y trouverez toutes les clefs pour réussir, quelque soit votre choix !

Nous en présenterons 3 en détail dans des articles annexes, le système de Martingale, la Fiabilité & les unités fixes…

1ERE MÉTHODE DE GESTION DE BK : LA MARTINGALE

Tout d’abord, on tient à préciser que cette partie d’article n’est en rien exhaustive quant à l’explication de ce système de jeu.
Si vous désirez trouver des informations complémentaires (indispensables pour adopter ce mode de jeu), on vous invite à vous rendre sur cet article :

Explication du système de jeu de la martingale

La martingale c’est quoi? C’est tout simplement une technique qui consiste à multiplier ta mise de pari en pari de manière à toujours gagner plus que ce que tu as engagé sur les paris précédents perdus L’idée est simple :

Imaginons-nous que nous partions avec une Bankroll de 300 unités et une mise initiale de 5 unités sur une côte à 2.00. Pour ce pari, tu envisage de gagner 5.00 unités de bénéfice et donc de passer ta Bankroll à 320 unités.

Si le pari est gagnant, très bien tu peux repartir sur une nouvelle série avec comme mise de départ 5 unités (ou plus). Si le pari est perdant, pour rattraper ton gain, il faudra que tu engages, selon la côte, de quoi rattraper ton pari précédent.

Exemples selon les côtes du match joué :

Côte à 1,50 : Il faudra engager 20 unités pour rembourser ta mise de départ et gagner les 5 unités que tu avais envisagé de gagner sur le premier pari.

Côte à 2,00 : Il faudra engager 10 unités (sur les côtes à 2,00, il suffit toujours de doubler dans les martingales) pour rembourser ta mise de départ et gagner les 5 unités que tu avais envisagé de gagner sur le premier pari.

Côte à 3,00 : Il faudra engager 5 unités pour rembourser ta mise de départ et gagner les 5 unités que tu avais envisagé de gagner sur le premier pari.

Le système de Martingale est exploitable à court terme mais détient quelques limites sur le long terme et notamment ces deux principales :

- Il suppose une Bankroll tout de même conséquente

- La loi des séries peut rapidement mener à la banqueroute

Pour résumer, il est pertinent d’utiliser cette technique lorsque notre capital de départ n’est pas très élevé (moins de 300 €) et qu’on veut la gonfler rapidement !

2EME MÉTHODE DE GESTION DE BK : LES FIABILITÉS

Le système de fiabilité est propre au fait de suivre les conseils d’un pronostiqueur. Trois éléments entrent en jeu :

- Le montant total de la Bankroll
- La confiance dans le pronostics
- La mise engagée
Jusque là rien d’extraordinaire à la seule différence qu’il faut strictement se tenir à un pourcentage précis de sa Bankroll à engager sur son pari !

Cette technique permet d’éviter à tout prix le All-in sur un seul match, souvent très risqué d’ailleurs, mais tout de même, et contrairement à la techniques des unités fixes, de varier la mise en fonction du ressenti sur le match.

La raison pour laquelle il est pertinent d’adopter cette technique lorsque vous suivez un pronostiqueur, c’est que ceux-ci ont généralement l’habitude de classifier leurs paris :

- Paris safes / sûrs - Paris Hard - Paris fun Etc… Chaque classification représente en réalité une fiabilité pour ce prono, et il est donc pertinent, quand le pronostiqueur en question n’associe pas de fiabilités à ces matchs, que vous le fassiez automatiquement.

Selon le montant de la Bankroll, il ne faut pas dépasser les 10% de sa Bankroll sur un seul et même pari. Encore une fois, cela dépend du montant initial de la Bankroll et des objectifs de gains que vous vous êtes fixés au moment de vous engager avec ce pronostiqueur...

Pour résumer, cette technique est donc beaucoup plus stable que la Martingale, qui peut nous éliminer en quelques coups. Elle concerne les Bankroll qu’on qualifiera d’intermédiaire : Entre 300 et 1000 €.
Avec une bonne gestion, la croissance peut être assez rapide, l’avantage, c’est que vous aurez toujours l’occasion de vous refaire en cas de grosses séries de pertes.

3EME MÉTHODE DE GESTION DE BK : LES UNITÉS FIXES

Les unités fixes respectent sensiblement le même système que les fiabilités à la seule différence qu’il s’agit la plus d’une question de série car le pourcentage de la Bankroll reste fixe et ne prend pas en compte la fiabilité ressentie du pari en question.

Ce système prévient surtout des excès typiques des parieurs qui nous, avons tendance à nous « enflammer » quand il s’agit de miser sur ce qu’on pourrait appeler « une grosse confiance ».

Ce système de gestion de Bankroll peut être pertinent à partir de 1000€ (et jusqu’à 2 à 3000 €) de Bankroll et la mise oscille entre 1 et 3,5% de la Bankroll au maximum.
Elle concerne surtout les joueurs expérimentés qui sauront se retenir à la tentation d’une belle côte (On a vite fait de déborder sur le montant initialement convenu, surtout quand il s’agit de rattraper les paris perdants d’une belle série)

Cette technique comprend ceci-dit une seule variante, lorsque l’on veut monter d’un cran en terme de pourcentage de mise, il faut envisager un « Shot », directement inspiré du poker.

Le shot consiste à subitement augmenter la mise pour tenter de passer un cap à partir duquel on augmentera de manière constante la mise initiale.
Exemple :

Vous avez l’habitude de jouer 1% de votre Bankroll et après une bonne série de gains, vous allouez un budget pour passer un cap et commencez à miser 3-4% de votre bankroll pour 5 à 10 paris, le bilan de cette semaine de paris s’avère positif, vous augmenter le pourcentage de votre Bankroll à 2,5% pour chaque pari, ce qui représentera des sommes bien plus conséquentes.

Certains experts (et notamment poker) conseillent d’autres méthodes de gestions telles que la méthode de Kelly que nous ne conseillons pas pour plusieurs raisons que nous détaillerons dans des articles ultérieurs.

Vous pouvez ainsi retrouver l’intégralité de nos articles et plus particulièrement ceux qui détaillent les méthodes évoqués en haut sur ce lien. En attendant, on vous souhaite la bienvenue dans notre groupe et espérons qu’on gagnera ensemble !